Nouvelles · Pas d'avocat pour un voleur

Pas d'avocat pour un voleur

Malgré les charges qui pèsent contre lui, le voleur de banque, Éric Lefebvre, refuse d’avoir recours à un avocat pour se défendre.

En rejetant l'assistance d'une contre-expertise, il pourrait être déclaré délinquant dangereux et passer le reste de ses jours en prison. L’homme affirme que l’aide des avocats lui apporte plus de problèmes que de solutions.

En août 2013, Éric Lefebvre avait tenté de braquer la Banque National de Jonquière et les deux Banque royale à Kénogami. Il sera jugé le 4 mars.