Nouvelles · Aucune sanction pour l'infirmière de Chicoutimi

Aucune sanction pour l'infirmière de Chicoutimi

L'hôpital de Chicoutimi n'a pas sévi contre l'infirmière qui a amené ses trois enfants au travail parce qu'on l'a forcée à faire du temps supplémentaire. Il poursuit cependant l'enquête.

La direction de l'hôpital affirme qu'il n'avait pas le choix d'obliger cette infirmière à rester 16 heures d'affilée.Les 3 enfants auraient passé la soirée au département de chirurgie où travaillait leur mère.

L'hôpital affirme avoir réduit de moitié le temps supplémentaire de travail des infirmères depuis 1 an.