Nouvelles · Greenpeace croit que de retarder l'atteinte du 12% d'aires protégées est une erreur.

Greenpeace croit que de retarder l'atteinte du 12% d'aires protégées est une erreur.

Nicolas Mainville, directeur pour Greenpeace Québec,croit qu'il faut trouver des solutions pour les travailleurs mais ne pas oublier la réalité des exigences internationales pour la protection des forêts.

Il concède qu'une rencontre de discussions devrait avoir lieu avec les élus et les intervenants forestiers de la région.

L'atteinte du 12% d'aires protégées dans la région est reportée depuis maintenant 22 ans tandis que l'Ontario a atteint cette cible il y a 10 ans.