Nouvelles · Le bronzage interdit aux mineurs.

Le bronzage interdit aux mineurs.

La nouvelle loi interdit l’offre ou la vente de services de bronzage artificiel par rayons ultraviolets aux jeunes de 18 ans et moins.

L'ancien président de l'Association des salons de bronzage du Québec, Alain Fournier, explique que cette nouvelle loi n'aura pas de répercussions sur la rentabilité des salons.

Ceux qui contreviennent à la loi recevront une amende de 100$.

De leur côté, les commerçants devront payer entre 500 et 1500 dollars pour une première infraction et ils pourraient payer 15 000 dollars en cas de récidive.