Nouvelles · L'argument de l'acceptabilité sociale relance le débat entourant le projet de la Mini-centrale à Val-Jalbert.

L'argument de l'acceptabilité sociale relance le débat entourant le projet de la Mini-centrale à Val-Jalbert.

Selon un sondage Segma Recherche Progrès-Dimanche, 53% de la population de la région s'oppose au projet de la Société de l'énergie communautaire du Lac-Saint-Jean.

Le président du Comité de l’environnement de Roberval, Olivier Bouchard-Lamontagne, rappelle que Denis Trottier et Hydro-Québec avaient comme critère de base l'appui de la population pour aller de l'avant avec le projet.

Olivier Bouchard-Lamontagne croit qu'il n'est pas trop tard pour reculer. Il cite en exemple le projet de Trois-Pistoles, arrêté après avoir été approuvé.