Un splitboard fabriqué au Saguenay

William Savard et Étienne Deschênes, deux étudiants du Cégep de Jonquière, ont comme projet de se lancer dans la commercialisation et la fabrication de splitboard, une planche à neige qui se sépare en deux mini skis.

Cet équipement sert à escalader des montagnes plus facilement alors que les deux skis sont équipés de peaux. Une fois le sommet atteint, les amateurs de glisse peuvent effectuer la descente avec la planche dans les secteurs haute route.

William Savard est celui qui a eu l’idée du projet, mais il l’a développé avec son collègue étudiant en Gestion de commerce. Par la suite, ils ont reçu une bourse de 1000 $ et un investisseur leur a fait une offre pour lancer leur entreprise. «Nous sommes donc bien outillés pour commencer le projet», a-t-il mentionné.

Peu de gens pratiquent le splitboard en raison du coût excessif de la planche. «Ça fait 15 ans qu’on fait du snowboard, mais le splitboard est un sport récent. Comme la planche coûte vraiment cher, c’est pratiquement impossible pour un étudiant d’en posséder une. C’est pourquoi on produit un modèle abordable», a expliqué William Savard.

En ce moment, les gens peuvent se procurer cet instrument de glisse dans quelques magasins spécialisés du Saguenay. La compétition n’effraie toutefois pas les amoureux de glisse. «C’est un sport qui est en pleine effervescence. On est deux passionnés de planche à neige et nous avons vu l’opportunité d’affaires», a lancé l’étudiant en Gestion de commerce.

En plus d’en faire la commercialisation, les entrepreneurs fabriqueraient aussi les modèles de splitboard. William Savard a indiqué que le principe de confection est le même qu’une planche à neige ordinaire. Par la suite. Il faut découper la base en deux et y poser les attaches qui permettent l’assemblage et le désassemblage de l’équipement. Pour ce qui est des fixations, elles sont semblables à celles utilisées en ski de fond.

Les deux finissants ont été obligés de retarder leur projet qui est encore très embryonnaire en raison de leur stage de fin de programme qui commencera prochainement.