Le visage humain à travers le crayon d’Yves Pedneault

Il travaille dans un magasin de piscine, n’a jamais suivi de formation de dessin et est même daltonien. Pourtant, jour après jour, ce Jonquiérois se consacre à sa grande passion pour le dessin. C’est l’histoire d’Yves Pedneault qui, après avoir exposé ses œuvres à Québec l’an dernier, présente cette fois-ci ses nouvelles créations à la Théière à l’envers de Chicoutimi.

D’aussi loin qu’il se rappelle, Yves Pedneault a toujours eu une facilité pour le dessin. Toutefois, c’est après avoir regardé des vidéos sur Internet pour améliorer sa technique il y a quelques années que l’homme de 55 ans a décidé de dessiner davantage.

Aujourd’hui, M. Pedneault dessine tous les jours, à partir de 7h le matin jusqu’à 15h de l’après-midi. « Je commence par faire un croquis assez vite. Ensuite, j’y vais par étape de crayons, des plus pâles aux plus foncés. » Chaque portrait exige un travail colossal, dont la durée varie entre 20 et 60 heures. « La barbe et les cheveux prennent beaucoup de temps », reconnait celui qui est fasciné par les expressions humaines.

Pour cette nouvelle exposition à la Maison de thé la Théière à l’envers, les gens sont invités à déguster du thé, en plus d’apprécier les différents portraits accrochés au mur. « Nos clients sont vraiment subjugués par la qualité des dessins. Il y en a même qui croient que ce sont des photos », s’étonne le propriétaire de la maison de thé, Dominic Rouleau.

Une condition particulière

Daltonien, Yves Pedneault n’a jamais été en mesure de dessiner en couleur. C’est pourquoi ses portraits, qui illustrent à la fois des enfants et des adultes, utilisent seulement le noir et le blanc. « Un jour, je vais peut-être dessiner avec des couleurs … ça donnera des choses spéciales ! », blague-t-il.

L’homme de Jonquière est d’ailleurs très actif sur les médias sociaux, lui qui partage ses œuvres sur sa page Facebook. En effet, M. Pedneault souhaite continuer à exposer, tout en essayant de se faire connaître afin de vivre de son art. Une chose est sûre, Yves Pedneault a vraiment le feu sacré pour le dessin. « Je vais faire des dessins jusqu’à ce que je meurs. »

Exposition « Dessins Yves Pedneault » du 8 avril au 31 mai 2017, à La théière à l’envers de Chicoutimi.