Théâtre à Bout Portant: un souper bénéfice le 23 mars

Le Théâtre à Bout Portant se relève de l’incendie qui a détruit le centre communautaire Saint-Marc emportant avec lui tous les accessoires de la compagnie. Afin de continuer leur reconstruction, une campagne de financement sera organisée le 23 mars au Bistro Café Summum de La Baie.

À l’occasion du souper-bénéfice, peintures, photographies, et sculptures feront l’objet d’un tirage parmi les participants. Il sera possible de faire des photos d’époque avec un appareil photo instantané et le groupe de musique Hors-Série sera sur place. Des T-shirts à l’effigie du Théâtre seront également en vente. «La vente de billets va bien, nous avons des équipes en charge de vendre qui viennent prendre des billets afin d’en vendre davantage», affirme la présidente du conseil administratif du Théâtre à Bout Portant, Louise Boudreault. Les billets coûtent 20 $. Ils peuvent être achetés en ligne jusqu’au 20 mars et par la suite à l’entrée.

D’autre part, le festival de marionnettes OUF Festival Off Casteliers a organisé, en collaboration avec le Théâtre de la Pire Espèce, le 10 mars, une soirée-bénéfice au profit du Théâtre à Bout Portant. L’évènement a récolté 500 $. À la fi n du mois de janvier, le Théâtre à Bout Portant a diffusé une liste de matériel recherché afin de produire à nouveau les pièces de théâtre. «Le public a très bien réagi à notre appel, mais Il y a certaines choses que nous cherchons encore», a raconté la directrice générale et artistique Vicky Côté.

La compagnie de théâtre a également passé une semaine à Montréal afin de répéter la pièce Haikus de prison. En fin de semaine, elle a présenté sa pièce Strict minimum au Théâtre du Bic à Rimouski. «Il y a certaines pièces que nous pouvons refaire après l’incendie et d’autres que nous devons simplement laisser aller», énonce Mme Côté.