Le monde municipal à la conquête des 18-35 ans

Les candidats municipaux de la région changent leur approche envers les jeunes adultes en vue des élections municipales du 5 novembre. Ils proposent des solutions pour convaincre les nouveaux électeurs de voter.

Historiquement, la jeunesse québécoise a tendance à moins se présenter aux urnes lors du jour de scrutin. Pour l’élection de 2017, les candidats municipaux ont bien l’intention de changer cette habitude.

Nouveau chef, nouvelle équipe

Selon le nouveau chef du Parti des Citoyens de Saguenay, Jean-Pierre Blackburn, il est nécessaire de convaincre la jeunesse. Un étudiant de l’Université du Québec à Chicoutimi est à ses côtés pour l’aider lors de sa campagne. « C’est lui-même qui m’a contacté pour que je me présente à la mairie de Saguenay », soutient-il.

Intervenir auprès des 18-35 ans, les rejoindre grâce aux médias sociaux et ajouter des jeunes électeurs autour de lui sont des actions essentielles à faire six mois avant le jour du suffrage, selon M. Blackburn. « En tant que chef du Parti des Citoyens, je vais créer une équipe de campagne et ainsi intégrer des jeunes. »

L’ERD en action

La candidate et chef de l’Équipe du renouveau démocratique, Josée Néron, possède déjà un plan d’action : deux représentants jeunesse, l’un de 20 ans et l’autre de 35 ans. Leur mission est d’aider à organiser des rencontres et créer des liens avec les jeunes citoyens de Saguenay.

« C’est nécessaire d’avoir des gens de tous les âges dans les partis municipaux. Ils sont importants pour nous, nous voulons être proches d’eux », précise la chef de l’ERD.

Dès le mois de septembre, les membres vont entamer leurs démarches vers le nouvel électorat. La chef et ses candidats vont surtout se présenter dans les établissements scolaires de la région, là où il y a une forte concentration de jeunes.

Candidat à seulement 20 ans

Le candidat indépendant du district # 9 Mathieu Thibeault est âgé de 20 ans. Il pourrait être le plus jeune candidat aux élections municipales à Saguenay.

Mobiliser la jeunesse à voter est au cœur de ses priorités. Il propose de renseigner les étudiants sur la politique municipale dès le primaire. « Je veux faire germer une graine dans leur pensée. Si on commence dès leur enfance, ils seront vite mobilisés et au moment de voter, ils vont y aller », dit-il.

Mathieu Thibeault a décidé de se lancer dans le monde politique afin de faire valoir ses idées et d’insuffler un vent de jeunesse à l’hôtel de ville. Le candidat du district # 9 souhaite par sa présence représenter la génération Y et ainsi changer les choses.