Réfrigérateurs communautaires: une initiative pour les étudiants, par les étudiants

Des étudiantes en travail social au Cégep de Jonquière ont entamé depuis quelques semaines un projet visant à installer un réfrigérateur communautaire dans l’enceinte du cégep au mois de janvier 2016, le but: venir en aide à ceux qui ne peuvent subvenir à leurs besoins primaires.

Le projet a été tiré d’une initiative débutée à Chicoutimi cet été. Trois réfrigérateurs ont été installés à l’Église Saint-Nom-de-Jésus de Rivière-du-Moulin, au Café-Jeunesse de Chicoutimi et au Centre communautaire Saint-Paul. Les étudiantes du Cégep de Jonquière veulent maintenant transporter l’idée dans leur école.

«C’est un projet qui nous a vraiment touchées, car souvent les étudiants ne peuvent subvenir à leurs besoins primaires en raison des contraintes monétaires, on veut essayer de remplir un de ces besoins. En fait, 15 % des jeunes entre 20 et 24 ans souffrent d’insécurité en ce qui concerne l’épicerie et on veut faire descendre ce chiffre», mentionne Sabrina Pouliot, une des étudiantes engagées dans le projet.

Les responsables du projet prévoient faire appel à des organismes de la région pour aider à remplir le réfrigérateur de fruits, légumes ou denrées non-périssables et comptent sur l’appui d’enseignantes en Sciences humaines qui avaient un projet similaire en tête.

Afin d’obtenir des statistiques

De son côté, l’organisme Moisson Saguenay, responsable de récolter les surplus des fournisseurs en région, explique que le projet a du bon, mais qu’il pourrait aussi servir pour une étude. «L’été dernier, avec les trois réfrigérateurs mis en place à Chicoutimi, on n’a pas vraiment su qui en profitait, à quelle fréquence, à quel moment… Ce sont des statistiques qu’on encourage les étudiantes de Jonquière à tenir si leur projet vient à aboutissement», explique l’adjointe administrative de Moisson Saguenay, Marie-Andrée Fortin.