Manifestation pour le droit au logement à Jonquière

Une cinquantaine de militants du Front d’action populaire en réaménagement urbain (FRAPRU) et des militants de Loge m’entraide de Saguenay se sont rassemblés devant les bureaux du ministre responsable de l’Habitation, Sylvain Gaudreaut, ce matin. Ils exigent le financement de plus de 50 000 nouveaux logements sociaux d’ici cinq ans dans la province.

«Ce que l’on veut, c’est plus qu’un toit! Ce que l’on veut qui soit respecté, c’est un droit à un lieu où tu peux vivre en sécurité, en paix et dans la dignité. C’est ça la définition du droit au logement», a expliqué le coordonnateur du FRAPRU, François Saillant, qui se dit très satisfait du déroulement de la manifestation.

Les militants, venus des quatre coins du Québec ont manifesté leur mécontentement à l’aide de pancartes, de slogans et de chansons de toutes sortes. En signe de symbole, des boîtes de carton représentant des logements sociaux ont aussi été apportées par les manifestants au bureau du ministre.

En l’absence de Sylvain Gaudreault, son responsable des communications, Jean-François Caron, a transmis le message écrit par le ministre à l’intention des manifestants : «Le gouvernement a pris l’engagement de construire 3000 logements par année pour les cinq prochaines années afin de pouvoir loger les familles ainsi que les personnes vulnérables et itinérantes. J’entends travailler en collaboration avec les différents acteurs du milieu afin de réaliser cet engagement qui me tient particulièrement à cœur.»

La manifestation a eu lieu au lendemain d’une audience de la Commission populaire itinérante sur le droit au logement à Saguenay tenu à Chicoutimi, où de nombreux témoignages de locataires et groupes sociaux aux prises avec des problèmes de logement ont été entendus.